Vous cherchez un weekend aventureux ?

En Australie, le camping est une religion et Wilsons Promontory est un parc National de choix pour les amoureux de la nature. Situé à 3 heures de route au Sud-Est de Melbourne, ce parc est la destination idéale pour un camping trip de quelques jours. Des plages paradisiaques, des lookout incroyables, un désert presque irréel, des forêts tropicales dignes de films d’aventures, le parc possède des décors bien différents les uns des autres. Il est probablement le plus beau parc national du Victoria.

OU DORMIR ?

Il y a plusieurs options en terme de logements. Tidal river campground est le site principal avec des emplacements tente/campervan ainsi que des chalets à des prix accessibles (une tente = 40$ /nuit). Etant le seul site où l’accès aux voitures est autorisé, certaines périodes comme Pâques, les vacances d’été… sont à éviter si vous ne voulez pas être au milieu d’une cohorte de vacanciers.

Sinon pour ceux qui souhaitent éviter la foule, d’autres camping sont accessibles. Attention, il faut aimer l’aventure !! Ici je m’adresse donc aux nomades et à tous ceux qui aiment les randonnées et le camping dans toute sa simplicité. Le confort n’a pas vraiment sa place ici !!

Vous pourrez ainsi vous rendre à Refuge Cove ou Little Waterloo Bay en empruntant les « overnight walk », autrement dit des marches assez longues, auxquelles vous ne pourrez échapper si c’est là-bas que vous souhaitez passer la nuit ! Il faut donc être prêt à marcher pendant des heures avec tout l’équipement sur le dos. Le trajet n’est pas très difficile, seulement ajouté le temps de marche, le poids sur les épaules et la chaleur, cela peut très vite devenir un challenge. Mais, le paysage une fois sur place et le calme qui y règne, sont incontestablement la récompense de ces efforts.

CHOSES A FAIRE

Overnight walk

Nous avons parcouru la boucle complète en partant de Telegraph Saddle pour revenir au même point, soit 38 km ou 12 heures de rando dans la journée. Nous avons commencé à 8h du matin et sommes revenus au point de départ/arrivée à 20h.

/ / / / / / / / / / / / / Voici notre parcours :

• Telegraph Saddle [6,1km (1h) jusqu’à Telegraph Junction]. Nous avons parcouru ce petit bout de chemin en moins d’une heure. Cette parcelle est plutôt monotone et ennuyeuse mais ce qui nous attend ensuite deviendra beaucoup plus existant…

• Telegraph Junction [5,8km (2h30) jusqu’à Little Waterloo Bay]. Le paysage change et devient de plus en plus beau. La vue est magnifique et la marche très agréable.

• Little Waterloo Bay [7,2km (2h50) jusqu’à Refuge Cove]. Premier break. Le paysage est à couper le souffle, l’océan est d’une clarté telle que personne ne peut résister de se jeter dedans. Seuls sur cette plage paradisiaque, nous avons pu apprécier ce décor digne d’une carte postale.

Tips : Je ne suis pas certaine qu’il y ait de l’eau potable. Prévoyez suffisamment d’eau pour votre séjour.

  

• Kersops Peak. Quick stop. Sur le trajet… sublime vue !!!!!!!!

• Refuge Cove [6,4km (2h) jusqu’à Sealers Cove]. Refuge Cove est un endroit un peu confiné où la plage est entourée de falaises qui donnent une impression d’isolement, de protection et offre à ce lieu une atmosphère un peu communautaire. Le décor est scénique, magnifique et paisible, tout est réuni pour que les campeurs soient totalement comblés.

• Sealers Cove [10,2km (3h) jusqu’à Telegraph Saddle]. Moment de Grâce, nous avons enfin pu enlever nos chaussures. En effet, le temps de parcourir un bout de chemin sur une large et immense plage, nos orteils ont finalement pu respirer. Une véritable jouissance quand vous marchez depuis plus de 10 heures.

• Retour et arrivée à Telegraph Saddle. Suite et fin de cette très longue journée. Notre randonnée s’est terminée au beau milieu d’une rainforest, un décor totalement différent de tous ceux que nous avions croisé jusque-là. La végétation est dense, verdoyante et magnifique et l’atmosphère devient beaucoup plus humide, ce qui n’était pas pour nous déplaire !

Cette randonnée s’est transformée en une longue journée de marche inoubliable, magnifique, merveilleuse, douloureuse, pénible, généreuse, éprouvante, une marche dont je suis fière et que je compte parmi mes supers défits. Si vous aimez vous dépasser, bouger, sentir votre corps en plein fonctionnement, alors partez à Wilsons Promontory vivre cette super aventure. La fierté que je ressens aujourd’hui de mettre dépassée ainsi est immense et je suis certaine que vous éprouverez la même chose.

Tips : Le trajet de Sealers Cove à Telegraph Saddle ne cesse de grimper. Terminer la marche sur ce tronçon avec l’équipement sur le dos pourrait être fastidieux. Je recommande donc de parcourir le trajet que nous avons fait dans le sens inverse, c’est-à-dire partez de Telegraph Saddle pour arriver à Sealers Coves puis Refuge Cove, Little Waterloo Bay…

Monter le Mount Obeyron

Il y a des marches incontournables telles que celle-ci. C’est la troisième fois que j’atteins le sommet du Mount Obeyron. La marche n’est pas très longue (1h pour arriver en haut) mais grimpe du début à la fin (ce qui rend le chemin du retour beaucoup plus facile). Le Mont Obeyron est l’un des endroits les plus populaires du parc et pour cause, la vue d’en haut est juste incroyable. Preuve en photo.

Tidal Overlook 

Nous sommes arrivés en milieu d’après-midi. Booking du camping, récupération de carte par la même occasion, organisation de notre weekend, installation du campement… pas trop de temps pour commencer une activité telle qu’elle soit. Néanmoins, pour tuer les quelques heures de la journée, Tidal Overlook est la bonne alternative car ce spot est tout près du campement, la marche assez courte, facile et agréable. Encore une fois la vue est incroyable et tout au long du trajet, le wildlife est en pleine action.

 

QUELLES PLAGES ?

Tidal Beach

Située juste en face du camping principal, cette plage est la plus pratique en terme d’accessibilité. Si vous campez à Tidal river campground, vous pourrez facilement aller sur cette plage à pied, pour une baignade, pour voir le coucher du soleil, prendre l’apéro, vous balader… Il faut aussi savoir que le sable est très certainement le sable le plus doux du monde. Pas besoin de serviette, on redevient enfants en se roulant dans ce sable fin !

Squeaky Beach

Cette fois, ce n’est pas le sable le plus doux mais le plus blanc de toutes les plages sur lesquelles j’ai pu enfoncer mes pieds. On l’appelle « Squeaky beach » car le sable est si fin qu’il « couine » lorsque l’on marche. Ce lieu est magnifique !

J’espère que vous aurez pris plaisir à me lire et que cet article vous sera utile si un jour vous décidez de partir pour un camping trip à Wilsons Prom !

[Total : 1    Moyenne : 2/5]