Depuis 2009, l’Australie n’est jamais sortie de ma vie. Partie pour un an, je m’y suis finalement installée et ces années passées me donnent désormais la légitimité de parler d’une ville que je connais « Comme ma poche« . Entre ce pays et moi, c’est ‘je t’aime moi non plus’, mais nous savons tous oh combien les histoires d’amour sont compliquées 😉

LA VILLE

C’est une métropole cosmopolite, qui pullule de monde. À n’importe quelle heure du jour et de la nuit, les rues sont toujours bondées, elle ne dort jamais. Il y a toujours quelque chose à faire, que ce soit un festival, une exposition, une avant-première, ‘Melbourne’s On’ !! Il vaut mieux aimer les grandes villes et la folie ambiante si vous souhaitez vous y installer. Elle est multiculture, intrigante et vibrante, elle est très appréciée pour sa diversité, son street art, son énergie et ses nombreuses opportunités. En effet, il y a beaucoup de choses à construire, notamment pour les entrepreneurs. Ici, tout semble possible si vous avez l’âme d’un business man.

De plus, on croise des voyageurs à chaque coin de rue, des voyageurs qui n’en sont finalement plus car eux aussi se sont laissés tenter par cette vie. Les étrangers se font remarquer, on entend parler Chinois, Français, Sri Lankais, mais ceux que l’on remarque le plus, ce sont les Australiens.

LES PEOPLE

Vivant avec l’un d’eux, j’ai pu examiner le spécimen de près. Les Australiens sont différents des Français sous bien des façons. Ils aiment être remarqués tandis que nous préférons être discrets. Ils positivent tandis que nous sommes plus critiques. Ils contournent les conflits pendant que nous fonçons dans le tas. Ils sont souriants et nous beaucoup moins chaleureux.

Il est plus facile de communiquer avec un Australien qu’un Français, par conséquent le réseau se crée beaucoup plus facilement que de l’autre côté du monde. Néanmoins, lorsque nous, frenchy, accueillons un nouvel arrivant dans de notre communauté, l’accueil est sincère et en grande majorité perdure. En revanche, l’amitié d’un Australien est-elle sincère ? Tout est “fantastic” et “torrific”, il est donc logique que je m’interroge sur la question ! Ce que j’ai appris en étant là-bas, c’est de profiter de l’instant présent. Cette règle est apparemment universelle dans la culture Anglophone. Il faut prendre ce qui est à prendre dans l’instant T et ne rien attendre en retour.

Côté travail, ils sont ambitieux, de véritable ‘working machine’, coté hobby, là aussi ils sont hyperactifs. Ils aiment le sport et surtout le footy, les after work avec une bière à la main, les activités en tous genres, de préférence les outdoor activity, les breakfast, les voyages et bien d’autres. choses encore.

LA MODE

Ils sont aussi NO complexe, ce qui rend le trajet du boulot, le Saturday shopping, ou encore la sortie entre copines beaucoup plus amusant. Ils sont des looks excentriques, colorful, c’est la porte ouverte à tout et surtout à n’importe quoi. Cependant, je trouve ça plutôt rock’n roll et inspirant et en même temps tout à fait fascinant de voir avec quelle désinvolture et impertinence les gens osent s’habiller.

Néanmoins, force est de constater que depuis 2009, la ville, les moeurs, les styles et les comportements changent. Je trouve que la ville ‘s’Européanise’ beaucoup. Ce changement se voit d’autant plus physiquement et notamment côté mode. Les marques les plus populaires comme COS, Zara ou H&M ont mis du temps à s’implanter à Melbourne, Sephora, à quand ton tour ?! Leur arrivée récente a, je trouve, influencé les codes modesques. Dans la rue les tenues s’assombrissent et les combos sont plus sobres.

Moi qui ai passé mon temps à critiquer ça, je devrais me réjouir. Et bien, pour ne pas déroger à la si glorieuse réputation du Français insatisfait, je dois admettre être peu brin nostalgique de toutes ces horreurs fleurs qui polluaient s’agitaient dans les rues de la ville.

LA VIE SOCIALE

Les codes sociaux ne sont pas tout à fait les mêmes. Tandis qu’en France tout se passe dans des espaces clos, ici, il faut sortir. Il est vrai qu’à Melbourne, le rythme de vie est différent de celui que je connaissais, quoi que les choses bougent aussi beaucoup en France. C’est en effet dehors que tout se passe. Si tu veux faire du networking, ‘go out’, les opportunités sont dans les bars, les coffee shop, au parc… saisissez-les. Même dans l’intimité, la vie sociale se passe dehors. On ne va pas les uns chez les autres et on se voit le temps d’une ballade, au dog parc, pendant un weekend camping, parfois, on arrive même à se rater toute l’année et se croiser  parfois à se voir de l’année en Italie. C’est tout juste su l’on sait où son meilleur pote habite. Notre chez nous n’a visiblement pas la même importance d’un bout l’autre de la planète !

It means : 800 friends sur facebook.

7pm “Hello nice to meet you”.
7:15pm – new friend request

LA NOURRITURE

Se restaurer ne semble pas être un rituel comme nous en avons l’habitude, en revanchegrignoter semble aussi vital aux Australiens que de porter une cravate rouge pour Mister Trump.

Beaucoup de restaurants sont ouverts en continu et pour cause, les tables sont toujours pleines. Je ne suis plus surprise quand je vois un homme d’affaires manger des fried calamari à 15h, ou un bande de potes se prendre des gaufres à 17h, ou un couple d’amoureux aller diner à cette même heure ou encore une famille dans le Starbuck en train de commander tout un tas de muffins juste avant le déjeuner. En Australie, tout le monde se met au rythme du snacking.

Là-bas, la cuisine est tout sauf Australienne monotone. Mexicain, Colombien, Français, Américain et surtout Asiatique, l’heure est à la découverte, nos papilles voyagent, nos kilos s’installent. 

On aurait tort de penser qu’entre deux sociétés occidentales les modes de vie sont les mêmes. Soit, les différences sont miniment mais suffisamment présentes pour parfois bousculer nos habitudes et rendre notre quotidien un peu plus difficile. Bien des choses peuvent être étonnantes, j’espère que je vous aurais donné l’opportunité d’être moins surpris que je ne l’ai été.

Si vous avez des choses à partager, surtout n’hésitez pas à laisser un commentaire.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]