Huitième livre Une semaine / Un livre

Boris Vian, L’écume des jours

Cette semaine j’ai lu ou plutôt relu un classique, un livre culte, une lecture que j’avais aimé lorsque j’étais plus jeune et que j’ai de nouveau aimé lire. Un roman édité pour la première fois en 1945 et qui ne c’est jamais démodé, un roman singulier et poétique qui nous amène dans un univers totalement fantaisiste, loufoque et rocambolesque. Comme je l’ai déjà mentionné, cette semaine j’ai lu L’Écume des jours de Boris Vian.

Ce roman relate la folle histoire d’amour entre Colin et Chloé. Une histoire drôle et grave, touchante et folle, fantastique et tendre, idéale et cauchemardesque, une histoire d’amour qui navigue entre la société moderne et la science-fiction, entre la réalité et l’imaginaire. Autour des deux personnages principaux, tous les autres protagonistes sont aussi fous, joyeux, maladroits et burlesques, des ingrédients qui donnent du rythme à la lecture.

Le roman « d’aujourd’hui » a pris une toute autre profondeur, j’avais complètement oublié sa noirceur. À l’époque, je n’avais pas saisi tous les sujets sensibles qu’aborde Boris Vian, autrement dit, le travail, la technologie, les relations, la maladie, la société… l’histoire à du coup un peu plus d’épaisseur qu’il y a une dizaine d’années et je lui porte un regard différent mais tout aussi appréciable.

Ce livre m’a fait penser à « La Mécanique du coeur » . Ils sont tout aussi décalés et fous l’un que l’autre. Ils sont tellement dingues, qu’il paraîtrait presque impossible de pourvoir les adapter à l’écran et pourtant, Mathias Malzieu et Michel Gondry ont réussi l’impossible, une belle adaptation qui ne m’ont néanmoins pas touchée contrairement aux livres.

Un livre / Un moment

Si vous avez un ami amateur de littérature et qui plus est, un peu décalé, alors c’est une super idée de cadeau. Ce livre est un classique, connu de tous qui pourra probablement le ou la surprendre.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]