Salut à tous,

Il y a 4 ans, j’entrais dans la trentaine. Aujourd’hui, c’est mon anniversaire et je trouvais le jour idéal pour partager avec vous le bilan que j’ai pu écrire pour mes 30 ans… Je suis certaine que toutes les personnes de mon âge se retrouveront dans cet article.

            « 

Dans la vie, on est tous bien placé pour savoir qu’il faut courir après… les opportunités, les amours, les jobs, les gens, les fringues, son chien, les bonnes affaires et notre jeunesse. En revanche, il y a toujours un truc qui nous court derrière et que personne ne peut malheureusement arrêter, le temps. Il nous colle au train depuis notre naissance. Tu veux des amis, pleins d’amis, mais certainement pas lui !

Aujourd’hui, je suis arrivée dans le cap de la trentaine. J’ai rejoint mes vieilles copines, qui, à l’occasion, ont créé un club. Oui, elles n’arrêtent pas de me dire « bienvenue au club » –  « Super cool les copines ! Je n’avais jamais entendu parler de ce club et tout d’un coup j’en fais partie… Merci ! »

Alors que je me questionnais beaucoup sur la vie après 30 ans, voilà que maintenant je me questionne sur la vie avant 30 ans. Et aussi regrettable soit-il, je ne pense toujours pas être à même de répondre à toutes ces interrogations, grrrrrr. Cependant, je remarque que rien n’est plus pareil et moi aussi. Deux, trois petites choses viennent appuyer ma théorie (oh, j’ai aussi remarqué que, depuis peu j’avais de plus en plus de théories à la con1/ Quand tu parles du passé, tu réalises que désormais tu causes comme tes parents ahhhhhhhh !!!!!!!!! 2/et que, lorsque tu racontes des anecdotes, tu mentionnes toujours des objets qui n’existent plus 3/et que, par conséquent, tu emploies souvent le mot « époque ».

A l’époque…

Force est de constater que les choses évoluent. Certaines disparaissent, d’autres apparaissent, on a donc plus le choix que de parlé de notre enfance comme si elle avait été totalement rayée de la carte, comme d’ailleurs tous ces vieux objets qui ont, eux aussi, été balayés du décor. Et à l’époque, grand est le nombre de choses que l’on faisait et que l’on ne peut plus faire !

À l’époque, des disquettes permettaient de sauvegarder les données de nos é-n-o-r-m-e-s ordinateurs. Has been les pages jaunes, le minitel était révolutionnaire pour chercher des coordonnées téléphoniques. À l’époque les VHS existaient toujours, j’avais même un magnétoscope intégré dans la TV, c’était la classe!! Comme nos grands-parents qui parlent encore en anciens francs, notre « génération » (génération : encore un nouveau mot qui a fait son intrusion dans notre vocabulaire) est née avec le « nouveau » Francs, « nouveau » qui n’a soudainement plus du tout de sens !

À l’époque, on allait très souvent à la cabine téléphonique, où sont-elles aujourd’hui ? On a assisté à l’apparition des téléphones mobiles, où il fallait sortir l’antenne pour avoir du réseau et le soulever à deux mains pour le porter à son oreille.

A l’époque, on écoutait des cassettes audio dans un walk-man qui ne rentrait même pas dans une poche de jean.

À l’époque c’est le 501 taille bien haute qui était à la mode (il faut dire que cette année il est revenu en force), à la maison, on écoutait les 33 tours de David & Jonathan sur une platine, on jouait à la Nintendo ou à la Sega et la chaine 5 faisait encore partie des 6 et uniques chaines que nous avions.

– ‘Hey, les copines, à l’époque, il y a un club dont je faisais partie et c’était le club Dorothée et pas celui des vielles croûtes ok !

Aujourd’hui…

Aujourd’hui, je porte des lunettes pour lire, j’augmente un peu le volume de la télé, je me casse les os quand je pense que j’ai encore 20 ans. Et désormais je dois prendre du calcium et des médicaments pour la circulation du sang, ouch !

Fini la jeunesse mais aussi fini les tarifs préférentiels. Quand tu as 30 ans, c’est le plein tarif pour tout ! Il est trop tard pour avoir les avantages dont tu pouvais bénéficier quand tu étais jeune. Fini la carte SNCF (qui ne s’appellera plus SNCF), si tu voulais faire une demande de WHV, tu l’as dans l’os. Par contre, là où il y a encore un peu d’espoir, c’est que tu es aussi trop jeune pour avoir la carte vieillesse, Yaaahoooo !

Tout ça pour dire qu’à l’époque, on se moquait de nos parents qui regardaient la tv en noir et blanc mais aujourd’hui ce sont « les d’jeunes » qui se foutent de toi quand tu ne comprends pas le mot « swag » !

Bref, je suis vieille 😉

            « 

[Total : 0    Moyenne : 0/5]