Comment ne pouvais-je pas commencer ce blog sans énumérer les 10 commandements pour vivre en Australie … comme un Australien bien sûr ! Bien oui, il faut commencer par le commencement. Avant de mettre les pieds dans un pays, il est préférable de bien savoir quelles sont les règles de vie.

Vous allez savoir comment le pays fonctionne, comment fonctionnent les citoyens, qu’est-ce qu’il faut faire et ne pas faire et pleins d’autres choses incroyables mais vrai!

Alors qu’en France on prône pour la liberté d’expression, la liberté d’agir, que l’on est des experts de la revendication, de la râle, de l’insatisfaction permanente, qu’on est les rois de l’impatience, du klaxon et du pain au chocolat et bien en Australie, il faut avouer que les choses ne se passent pas toujours de la même manière. En effet, ils sont plus obéissants et disciplinés que nous, plus dociles et moins « rentre dedans », ils évitent les conflits et font plus de sourires, bref, il va donc falloir se mettre au pli et ça ne va pas être facile.

Par conséquent, si d’aventure vous souhaitez aller en Australie, voici les règles qu’il va falloir respecter connaître.

1/ Arrêter de fumer.

Adieu café/cigarette, bye thé/cigarette, ciao apéro/cigarette, adiós somptueuse cigarette du matin, tschüss cigarette d’après manger… et d’avant… et pendant. Au revoir cigarette d’après le sexe… et d’avant… et pendant 😉 Au revoir cigarette de décompression, au revoir !!!!!!

Bon, comme vous l’avez compris, en Australie, on ne fume pas. Pour les plus courageux, c’est donc le moment propice à la rehab. Oui, j’ai moi-même arrêté de fumer. Bon ok je m’en octroie encore une petite de temps en temps au moment de l’apéro… Et pour les mauvaises langues, non, ce n’est pas tous les jours ! Nous Français, Fumeurs et Fiers de l’être, on se sent beaucoup moins dans le coup la clope au bec, lorsque tous les regards accusateurs de nos amis « Aussies » se posent sur nous. Shame !

2/ Il va aussi falloir arrêter de se plaindre.

Ou la la, est-ce possible ? On sait tous que se plaindre est le passe-temps préféré de tout Français qui se respecte. Il va donc falloir bannir certains traits de notre personnalité dont nous seuls maîtrisons leur fonction à la perfection. Se plaindre, contredire, râler, protester, bouder, tout ça il faut désormais l’oublier. Et qu’est-ce qu’il nous reste alors ?!

D’un autre côté et ça me fait mal de l’avouer,  je dois dire qu’on est relou. Et si on prenait exemple sur les Australiens un petit peu, juste pour savoir ce que ça fait d’être heureux ? Laissez-moi vous dire qu’ils sont beaucoup plus joyeux, optimistes et positifs que nous, touché ! Ils savent profiter du moment, alors n’en ferions-nous pas autant ?!

 3/ Il va falloir se mettre au pli ! DIS-CI-PLINE, mais c’est quoi ce mot ? Ah oui ! c’est ce que nos parents nous enseignent quand on est petit et qu’on arrête d’appliquer dès l’âge adulte.  Il s’agit donc de respecter la loi, les codes, les règles qui nous sont imposées. « Imposé », ça aussi connais pô ! Là encore, il faut dire adieu à nos mauvaises habitudes que nous adorons pourtant si bien entretenir.

Respecter le code de la route, les limitations de vitesse, oublier l’emplacement du klaxon, se garer correctement, arrêter les noms d’oiseaux enc**, conn**, sal** qui volent dans tous les sens dès que tu te mets au volant de ta voiture. Et plus encore. Traverser au passage piéton, qui plus est, quand le petit bonhomme est vert et faire la queue même si on attend 45 min pour avoir un sandwich derrière tout le monde, sans se plaindre,  même si on se fait jeter par le patron car tu as le malheur de confondre tasty cheese et gruyère et ne rien dire, à moins que ce soit « sorry ». Pfff, ça va être dure d’être Australien !

4/ Ajouter « FANTASTIQUE » à votre vocabulaire et l’employer à tout bout de champ.

– La semaine dernière j’étais en Thaïlande.
– Fantastic !
– Pour fêter mes 30 ans.
– Fantastic !
– On a découvert Koh Phi Phi.
– Fantastic !
– Par contre j’ai aussi appris que mon meilleur ami avait eu un accident.
– Fantastic !
– Fantastic, really ? Bon ok si tu veux….

5/ Passe chez le tatoueur et on causera plus tard.

6/ Bye nicotine, Hi caféine. L’heure du café latte a sonné. Elle sonne au déjeuner (avec les oeufs of course), elle sonne une seconde fois dans la matinée, elle re sonne pendant le lunch, encore une fois dans l’après-midi, plusieurs fois d’ailleurs puis encore avant le dîner, après le dîner, bon ça ne s’arrête jamais. Le latte est la boisson de prédilection… avec la bière of course.

7/ La cuisine ? Ici c’est take-away air du temps. On ne se prend pas la tête alors pourquoi parlementer dessus pendant des heures. Pour l’instant. 

8/ Jamais sans ses lunettes de soleil. Qu’il fasse grand soleil, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il y ait une tempête ou qu’il neige, peu importe, pourvu que tu aies tes sunnies sur le bout du nez.

9/ Tu ne verras plus tes potes.

Ils ont emménagé dans leur maison il y a 6 mois et tu n’y as pas encore mis un pied. Ils vivent à deux pas de chez toi, mais ce n’est pas grave. La dernière fois que tu les as vu remonte à 9 mois… c’est fantastic 😉 En tant qu’Australien qui se respecte, tu es busy, très busy, très très très busy. Tu dois trouver du temps. Et du temps… tu n’en as pas.

10/ On ne s’improvise pas cycliste si facilement.

Ici, c’est le outfit du parfait cycliste ou rien ! Et le outfit en question, c’est le casque aérodynamique avec la gopro fixée dessus, le maillot extrêmement moulant, le caleçon légèrement satiné, les mollets bien rasés en tout cas mieux que les miens, les chaussures qui « clac », « clac », « clac » et le vélo qui forcément aura couté une petite fortune. Parfois il y a des modes qu’il ne faut pas suivre, en tout cas là-bas, c’est la grande classe ! Pic et pic et golegram… Ringard !

Bon voilà, maintenant vous pouvez être un parfait petit Australien, ou presque. Bien sûr, je plaisante sur le sujet, mais en vérité, je dois reconnaître que leur mode de vie à 100 à l’heure permet d’être beaucoup plus productif que nous le sommes en France et de profiter des choses lorsqu’elles se présentent. J’avoue que c’est autre chose mais que c’est plaisant.

Pour conclure, je finirai ce post en vous souhaitant bonne chance… « bonne chance 😉

Retournez également cet article publié sur le site Le Petit Journal.com/Sydney

[Total : 3    Moyenne : 5/5]